(Radio Libertaire - Emission Trous Noirs) Anarchie et anarchistes

, par Le Nouvel Essai

« Je ne mʼétais jamais considérée comme une anarchiste. Aujourdʼhui jʼai compris que je lʼavais toujours été » : Isabelle attard, notre invitée, lʼexplique dans son livre Comment je suis devenue anarchiste. Elle sʼest nourrie des influences de son père, anti-nucléaire et lecteur de La Gueule Ouverte, puis de son long séjour en Suède où elle a pu constater la transformation du mode de vie des Samis, nomades éleveurs de rennes devenus des « attractions pour touristes », désignés sous le nom de Lapons (« porteurs de haillons » en suédois). Ce « progrès » qui sacrifie le nature et la majorité des humains lʼa orientée vers lʼécologie, puis à être élue EELV à lʼAssemblée nationale en 2012. Pas faite pour ce milieu où règnent combines, sexisme et clientélisme, elle devient députée non-inscrit jusquʼen 2017 et sʼinterroge : « La vraie démocratie peut-elle être confiée à des professionnels de la politique », « Comment défendre la démocratie directe en faisant partie du système dominant ? ».
Depuis 2 ans, à travers rencontres et lectures, notamment de textes de lʼanarchiste américain Murray Bookchin, elle se reconstruit et partage les espoirs dʼErrico Malatesta : « Il ne sʼagit pas de faire lʼanarchie aujourdʼhui, demain ou dans dix siècles, mais dʼavancer vers lʼanarchie, aujourdʼhui, demain, toujours ».

https://trousnoirs-radio-libertaire.org/sons/437_2dec2019.mp3